Charte du client courtois

Préambule
  • Avec la pratique des « meilleures offres, meilleurs choix, meilleurs prix et réductions de toutes sortes » s’est développée une clientèle revendicatrice exigeante.
  • Il nous est donc apparu utile de définir la charte du client courtois. Un client qui obtiendra plus par son amabilité que tout autre qui pense que tout lui est dû.
Le client courtois reconnaît :
  • Que son séjour dans un établissement est le fruit d’un contrat qu’il a passé avec le propriétaire de l’établissement de façon exclusive.
  • Que tous les intermédiaires, ne sont jamais que des intermédiaires avec lesquels il n’a jamais passé d’engagement financier l’obligeant.
  • Qu’un établissement hôtelier, se doit d’atteindre l’équilibre financier. Qu’une pression toujours plus grande à diminuer sa marge met en péril cet équilibre financier.
  • Qu’il appartient donc à chaque client de respecter l’outil de travail en ne rentrant pas dans le jeu d’une surenchère à la baisse des tarifs.
  • Que, comme dans toute relation humaine, seule une attitude aimable peut être source de reconnaissance et de gratification.
  • Qu’un hôtelier est libre de favoriser tel ou tel client avec lequel il entretient de bonnes relations.
  • Qu’il est donc de l’intérêt de chaque client de se comporter de façon aimable.
  • Et que la première des façons aimables de se comporter est de tout faire pour réduire les coûts liés à la réservation.
Obligations :
  • La présente charte n’est donnée qu’à titre indicatif et ne peut s’imposer que pour les clients ayant réservé sur Relais Historiques de France.