Dans quelle ville :

Bailliage d'Arques-la-Bataille en Seine-Maritime

Patrimoine classé Patrimoine urbain Bailliage

Bailliage d'Arques-la-Bataille

  • 2-10 Place Pierre Descelliers
  • 76880 Arques-la-Bataille

Origine et histoire du Bailliage

L'imposant édifice avec des pignons en escaliers a le style flamand des compagnons qui l'ont construit.
Les briques très oranges de la maréchalerie, aussi appelées "briques de St Jean" ont été cuites au feu de bois pour avoir cette intense lumière.
A l'intérieur, une imposante cheminée du XVI° siècle trône dans la pièce d'entrée.
Construit en briques et silex, le bailliage est détruit en grande partie en 1472 par les troupes de Charles le Téméraire.
Reconstruit durant les deux dernières années du règne de Louis XI, il est achevé en 1483 par Roger Goujon. Il est inspiré par le style du Plessis-Lès-Tours, résidence de Louis XI.
Jusqu'au XVII° siècle, la cité d'Arques était la capitale de la région du Talou, l'un des quartiers de Dieppe aujourd'hui.
Cette place importante dans l'histoire lui valut d'avoir un bailliage (où se réglaient les affaires administratives et où se rendait la justice), une maréchalerie, une prison ...
Toutefois, la croissance de Dieppe entraîne sa disparition comme centre administratif et juridique jusqu'à la révolution de 1789, qui achève de lui ôter ses anciennes fonctions.

Devenir actuel

En Haute-Normandie, c'est le seul bailliage intact qui demeure, d'autant plus remarquable par les présences royales de François Ier, d'Henri II et d'Henri IV.
Demeure privée d'exception, les portes du bailliage vous sont ouvertes sur demande et lors des journées du patrimoine.

Liens externes

Conditions de visite

  • Sur rendez-vous
  • Tarifs de visite : gratuit
  • Contact organisation : Nadine LEBOEUF Sophie PERRIN
  • Equipements et Détails

  • Animaux admis
  • Guide
  • Parking à proximité
  • Voir également
    Tous les hôtels de ville et palais classés de France