Château des comtes de Forez à Cleppé dans la Loire

Patrimoine classé Patrimoine défensif Demeure seigneuriale Château fort

Château des comtes de Forez

  • La Tour 
  • 42110 Cleppé

Photos

Château des comtes de Forez
chateau des comtes de forez
chateau des comtes de forez
chateau des comtes de forez vue depuis la tour

Origine et histoire du Château des comtes de Forez

Installé sur le coteau qui domine la plaine du Forez dans sa partie nord, Cleppé est un petit village qui fait face aux Monts du Lyonnais.

La première mention écrite du château de Cleppé, un des plus célèbres du Forez, remonte à 1167, date à laquelle Louis VII le Jeune, roi de France (1120-1137-1180), céda, en augmentation de fief et par lettres patentes, au comte Guy II « les droits qu'il avait sur cette place en vertu de son autorité royale » ie les regalia. Il occupait, au nord de l'église, une esplanade légèrement trapézoïdale, dans un site aussi agréable que fort, à la limite extrême du plateau qui domine le val de la Loire.

À partir du XIII° siècle, les Comtes de Forez vont se servir de Cleppé pour asseoir leurs revenus, en particulier ceux de leurs veuves et de leurs filles : le château passe de Jeanne de Montfort-l'Amaury veuve de Guy VI (1279) à leur fille Isabeau, femme de Béraud de Mercoeur qui y résida durant son long veuvage. Puis il fut l'un des fiefs de l'apanage de Renaud de Forez, frère du comte Guy VII.

En 1376, Jeanne de Bourbon, veuve de Guy VII (1358), accepte de se démettre de sa fonction de comtesse douairière. Elle s'installe alors à Cleppé et sa maison y fut constituée de 33 personnes, sans compter les valets et 18 chevaux. Alors commence pour le village et son château une ère de prospérité. Elle acheva de transformer cette ancienne forteresse en une résidence de plaisir.

En 1402, Anne Dauphine hérite pleinement du comté et de Cleppé. Elle y réside alors souvent, notamment lors des absences de son mari. Devenue veuve, le Forez constitua son douaire et elle s'y retira. Demeurant une partie de l'année à Cleppé, elle y fit réaliser des embellissements considérables. A sa mort en 1417, le château tombe en désuétude.

Description

Tel qu'il est représenté dans l'Armorial de Guillaume Revel, le site de Cleppé prend la forme d'une très puissante place forte, défendue de nombreuses tours très rapprochées et reliées entre elles par des courtines régulières et crénelées particulièrement haute, puisque presque aussi hautes que les tours.

Des remparts en pierres et chaux d'un mètre et demi d'épaisseur, flanqués de grosses tours, formaient autrefois une enceinte redoutable, autour des bâtiments assis sur le plateau. Les fondations de ces remparts gisent encore sur les pentes escarpées.

La seule porte visible de l'enceinte du château est protégée par une bretèche sur mâchicoulis installée au sommet de la petite tour carrée dans laquelle le passage est aménagé.

La tour-porte est protégée par un système fortifié composé d'une barbacane sommaire et d'un pont-levis à flèches enjambant un fossé en eau et aboutissant sur un étroit passage protégé par des murets et disposant d'une banquette maçonnée.

Malgré son importance passée, le site de Cleppé est intégralement détruit à l'exception d'une tour, la maîtresse tour, aménagée en belvédère d'où l'on a une très belle vue sur la plaine et les monts alentours du haut de ses 22 mètres. Cette tour dominait visiblement toutes les autres constructions.

Son diamètre est de 7m40, l'épaisseur de ses murs est de 1m74. L'intérieur était divisé par des planchers. Au nord, à une grande hauteur, des latrines en encorbellement sont repérables.

Elle est dotée de quelques ouvertures de tir et son niveau supérieur est sans doute habitable puisqu'il est éclairé par une large baie à croisées.

Conditions de visite

  • Ouvert toute l'année
  • Ouverture : Ouvert en permanence
  • Tarif individuel : Gratuit
  • Equipements et Détails

  • Non-accessible aux Personnes à Mobilité Réduite
  • Anciennes Provinces

  • Forez
  • Informations supplémentaires

  • Propriétaire actuel : Municipalité
  • Période de construction

  • 13ème siècle
  • 14ème siècle
  • Voir également
    Tous les châteaux de France
    Photo de labrosse Votre guide 1 : Marie-Laure LABROSSE
    Guide conférencière à Lyon
    Dynamique et créative, je suis très investie professionnellement.

    Après avoir longtemps travaillé sur le territoire qui m'a vu grandir (la Loire), je suis désormais majoritairement active sur le Lyonnais, tant auprès de mes employeurs qu'au sein de l'association GRENAT dont je suis membre du comité d'administration et qui oeuvre pour une meilleure reconnaissance du métier de guide conférencier.

    Visites de monastères, de châteaux? Découverte d'un musée? Murder party patrimoniale et urbaine? Randonnée commentée en pleine nature? Atelier créatif? Pour toutes ces activités et bien d'autres, je suis ravie d'accueillir les visiteurs et de partager ma bonne humeur avec eux!!
  • marielaure.labrosse@gmail.com