Dans quelle ville :

Nécropole des Alyscamps et Église Saint-Honorat à Arles dans les Bouches-du-Rhône

Patrimoine classé Nécropole romaine Chemins de Compostelle UNESCO Chemins de Compostelle - Voie de Toulouse ou d'Arles

Nécropole des Alyscamps et Église Saint-Honorat à Arles

  • Avenue des Alyscamps
  • 13200 Arles

Origine et histoire de la Nécropole et de l'Église

De l'époque romaine au Moyen Âge, les Alyscamps ont été une nécropole païenne puis chrétienne située à l'entrée sud-est de la cité d'Arles sur la via Aurelia, c'est-à-dire en dehors de la cité comme la plupart des nécropoles romaines. Ils comprenaient de très nombreux sarcophages...

Aux xie, xiie et xiiie siècles, ce cimetière connu de toute la chrétienté, s'enrichit de nombreuses églises. Au xie une collégiale est ainsi établie aux Alyscamps, mais vers l'an 1035, cette canonica étant tombée entre des mains laïques, l'archevêque Raimbaud donne aux moines de Saint-Victor de Marseille l'antique église Saint-Genès ainsi que toutes ses dépendances, moyennant le cens d'une livre d'encens à fournir le jour de Saint-Trophime.

Les Alyscamps deviennent alors le point de départ du pèlerinage de Compostelle pour les pèlerins provençaux.

Source Wikipédia... à consulter ci-dessous.

Devenir actuel

L'Église Saint-Honorat fait partie des 71 monuments ainsi que 7 portions de chemins sont inscrits depuis 1998 sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco sous le titre officiel de « Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France ».

Elle est sur le chemin de la Via Tolosana ou « voie toulousaine » qui passe par Toulouse, d'où son nom, mais son point de départ se situe à Arles d'où son autre nom de chemin d'Arles (via Arelatensis), au départ des Alyscamps.

Liens externes

Voir également
Tous les vestiges gallo-romains de France Chemins de Compostelle UNESCO Chemins de Compostelle - Voie de Toulouse ou d'Arles