Dans quelle ville :

Chalet des Roses à Vichy dans l'Allier

Patrimoine classé Maison classée MH Chalet

Chalet des Roses à Vichy

  • 101 Boulevard des États-Unis
  • 03200 Vichy

Origine et histoire du Chalet des Roses

C'est Jean Lefaure, architecte qui termine la construction du second
chalet impérial, que Achille Fould demande un devis pour construire
un Chalet. Le 15 Octobre le devis est prêt, magnifiquement calligraphié,
il n'a guère coûté d'efforts à son auteur. La maçonnerie ? semblable à
celle du chalet de l'Empereur. Voici in-extenso le chapitre serrurerie
« toute la serrurerie de ce chalet depuis le sous-sol jusqu'au dernier étage sera
en tous points semblable à celle du chalet habité par Sa Majesté l'Empereur
pendant la saison des eaux, excepté seulement que les serrures, crémones et
verrous ne seront point vernis mais bronzés au four ». Le souci d'imitation
est tel que la formule « en tous points semblable au chalet de l'Empereur »
revient 16 fois dans les 10 pages du devis. Détail amusant « les toilettes
seront en porcelaine système anglais Valve Closet à Trap, dépôt rue Holland
à Black Friors Road à Londres ». Le devis estimatif, 17 pages de chiffres
très détaillés, donne un prix de 80 838 Frs pour 2 chalets. Un seul fut
construit dans le premier semestre 1864 et dénommé Chalet des Roses.
Achille Fould n'eut guère le temps de profiter de son chalet, il meurt
subitement 3 ans plus tard le 24 Octobre 1867 à Tarbes. L'harmonie ne
règne pas entre ses héritiers. Ernest-Adolphe est Député et banquier.
Gustave-Eugène est également Député au Corps législatif et Charlotte-
Amélie est Comtesse de Breteuil. Un règlement judiciaire du tribunal
de Paris ordonne une adjudication publique à la bougie. Dès la première
bougie allumée dans la salle des criées du palais de justice de Paris, ce
samedi 30 mai 1868, c'est leur mère Henriette Fould qui enchérit et
acquiert le chalet pour 60 000 Frs. Trois ans plus tard elle meurt
subitement à Trouville. Nouvelle adjudication publique à la bougie, qui
a lieu le dimanche 14 Juillet 1872. C'est Ernest-Adolphe Fould, le
banquier qui reste seul acquéreur pour 40 100 Frs.
Trois ans plus tard, il décède à son tour le 31 mars 1875, il laisse des
enfants mineurs ce qui justifie une troisième vente à la bougie. Elle a
lieu en l'étude de Maître Monsoivin, notaire à Cusset, ce 17 Octobre
1875. A l'extinction de la troisième bougie le chalet quitte la famille
Fould, et pour 40 646 Frs devient la propriété de Charles-Eugène
Cadier, Baron de Veauce, officier de la Légion d'Honneur, Sénateur,
membre du Conseil Général de l'Allier, Maire de Veauce.
A son décès, en 1884, de nouveau les juges parisiens sont appelés à
trancher les litiges qui opposent la Baronne de Veauce à ses trois
enfants. Le 15 Avril 1885, l'adjudication est acquise au Docteur Jacques-
Antoine-Marie Bignon.
Grâce aux archives conservées par la famille Bignon, nous savons que
le Chalet des Roses a reçu des hôtes illustres tout au long de son
existence : la Grande Duchesse Marie, soeur du Tsar, le Duc
d'Oldenbourg de la Cour de Russie et le Khédive d'Egypte, Ismail
Pacha. En outre, pendant les années de l'Occupation, il hébergea le
personnel de l'Ambassade de Hongrie, auprès du
gouvernement du Maréchal Pétain.
Il restera jusqu'en 2018 dans la famille Bignon
qui y résidera plus de cent trente années, avant
en 2021 d'être acquis le 23 avril 2021 par Anne-
Flore Maman Larraufie et Jean-Yves Larraufie
qui décident d'ouvrir pour la première fois ce
monument historique au public et ainsi lui
permettre de découvrir ce trésor Vichyssois.

Description

Le Chalet des Roses est un chalet
de style dit savoyard'. Ce style,
simple et sans fioritures est
caractérisé par un bâtiment
rectangulaire et un toit sans
décrochement, et fait de pierre, de
bois et d'ardoise. Historiquement,
dans chaque village de Savoie,
tout le monde aidait à la
construction des maisons individuelles. Les villageois réalisaient le
gros oeuvre, charge à la famille de personnaliser son habitation. Les
balcons, portes, balustrades ou galeries sont ainsi savamment
découpés, sculptés, gravés et peints de motifs traditionnels ou
religieux (croix de protections, colombes et coeurs, rosaces?).
Le Chalet des Roses s'inscrit totalement dans ce style architectural.
En particulier les balustrades sculptées et la partie supérieure en bois
du Chalet ainsi que la découpe des gouttières en gargouilles lui
donnent son originalité décorative.
En réalité, le Chalet des Roses appartient au style Chalet, style
architectural de l'historicisme tardif, qui fait référence à des
constructions traditionnelles caractérisées par des toits largement en
saillie et des façades richement décorées avec des balcons en bois et
des ornements sculptés. Il s'est répandu en Allemagne, en Autriche-
Hongrie et en Scandinavie durant la Belle Époque.
Le style est caractérisé par :
? Toits à pignons avec larges avant-toits ;
? Poutres de construction apparentes, y compris les grands
supports ;
? Sculpture décorative et moulures ;
? Balcons ;
? Larges fenêtres ;
? Bardage Weatherboarding, généralement peint, souvent de
couleurs vives.
Le Chalet initial, construit par Jean Lefaure, qui terminait à peine la
construction des chalets de l'Empereur, ne comprenait pas l'aile nord
dite ?Extension', dans lequel se trouve actuellement le siège de la
société SémioConsult de Mme Maman Larraufie. Le décrochement
à gauche côté rue était également absent à l'origine.
Achille Fould avait expressément fait le souhait d'un Chalet copié
sur le Chalet Eugénie. La structure externe en est donc très similaire.
Les matériaux, décors et ornements sont eux originaux. Au première
étage, un balcon circulaire faisait à l'origine le tour du Chalet. Il
s'arrête aujourd'hui à l'extension, construite en 1927.
Les murs sont jointoyés par un cailloutis noyé dans du ciment rose.
La couleur de ce ciment, ainsi que ses plantations de rosiers dans le
jardin, auraient donné son nom au Chalet.
Voir également
Toutes les maisons et villas classées de France
Votre guide : Chalet des Roses de Vichy
Vichy
Propriétaire du chalet des roses
  • jylarraufie@gmail.com